accueil
histoire
patrimoine
séjour
loisirs
liens
Histoire
histoire de Concarneau

Concarneau est la cité de la pêche et des pêcheurs. Pourtant, au premier abord, l'œil est surtout attiré par la curieuse étrave de murailles qui semble ancrée dans l'arrière port. La « Ville close ».

Concarneau (en breton Konk Kerne) s'est élevé sur l'îlot qui porte encore aujourd'hui la Ville Close. C'est au cours des XIIIè et XIVè siècle que fut dressée la première ceinture de fortifications. La ville fut alors prise et reprise. En 1373, les Anglais, qui s'étaient emparés de la place, y furent assiégés par Du Guesclin et finirent par capituler. En 1488, le vicomte de Rohan rangea Concarneau sous l'autorité du roi de France, Charles VIII, mais l'année suivante, le maréchal de Rieux chassa les troupes royales et reprit la place qu'il fortifia à nouveau. En 1557, Henri II accorda à la cité rentrée sous sa domination, le droit d'établir un « papegault », ou tir à l'arc et à l'arquebuse. Durant les guerres de religion, en janvier 1577, la garnison se laissa surprendre par quelques calvinistes du pays qui furent chassés peu après; et Henri IV reçut les clés de la cité au printemps de 1594. Au début du XIXè siècle, Concarneau n'était encore qu'un modeste port sardinier d'à peine 2 000 habitants.

Aujourd'hui, Concarneau est devenu le premier port thonier de France et, globalement, le troisième port français en tonnage de poissons frais débarqués derrière Boulogne et Lorient. Les remparts de la Ville Close (illuminés du 1er juillet au 15 septembre), en granit très épais et flanqués de tours, ont été reconstruits de 1541 à 1577 et modifiés au XVIIè siècle par Vauban, qui établit des plates-formes pour l'artillerie: c'est lui qui édifia les deux tours qui gardent la porte du passage. On peut faire le tour des remparts mais le chemin de ronde est interrompu sur le front Est par la porte du Passage.

Le musée de la pêche: il est installé dans deux bâtiments. On peut y voir un aquarium (47 bacs), de la documentation sur les mesures marines, les marques de bateaux, le code de signalisation, l'histoire de Concarneau, des maquettes des installations portuaires et les transformations du port depuis 1917, une présentation de la pêche traditionnelle, types de bateaux thoniers, sardiniers, chalutiers, morutiers islandais et terre-neuvas, techniques de la pêcherie. Le laboratoire de Zoologie et de Physiologie maritimes (dit aussi marinarium) fut fondé en 1859 et rénové en 1970. il dépend du collège de France.

Avez-vous apprécié cet article, cette page ? Faîtes le nous savoir :